ROUGE CAFEINE, CABARET CONTEMPORAIN, ROSSO CAFFEINA

 

Production de Kulturscio'k
réalisé avec le soutien du Festival delle Colline Torinesi e Acqua Lete

 

Rouge caféine est une réélaboration dramatique d’un recueil de poésies d’amour interprétées à travers la musique, la danse, le chant et d'autres modes expressifs. C’est un voyage original, coloré, émouvant et ironique dans l'intimité la plus secrète d’une histoire d’amour éternelle, aussi intense que mystérieuse.

 

Le personnage principal de la pièce est une femme rongée par une obsession qui fait se confondre réalité, fiction, illusion, songes et désirs dans une atmosphère qui rappelle celle des films noirs. Cette femme est convaincue de dévoiler un mystère comme ceux décrits dans les films et romans policiers dont elle est une consommatrice insatiable. Elle connaît ces histoires par cœur et les récite de façon obsessionnelle au cours de la représentation. Elle joue le rôle de tous les personnages de ces histoires, faisant se chevaucher et se confondre les intrigues de différentes fictions avec son histoire d’amour personnelle. Les héros de ce film noir sont deux hommes dont l’histoire deviendra une source d’inspiration qui poussera le personnage à voyager, à chercher un homme, à lui dire son amour, etc.

 

Dans sa tentative désespérée pour trouver une solution au Mystère Parthénope, l'héroïne, A. L., devient une femme fatale, froide, avide et indifférente, bouleversant toute sa manière d’être pour obtenir des réponses à son tourment et comprendre pourquoi l'homme tant attendu ne vit pas en dehors de ses rêves, la laissant seule des heures et des jours entiers à boire du café dans une bruyante ville du Sud.

 

Au cours de son enquête, A. L. voyage à travers différents lieux réels et oniriques (du Nord au Sud) en compagnie de son alter-ego, la metteur en scène, qui entre sur le plateau de temps à autre comme guide du personnage mais surtout comme responsable des différents rôles. C’est une traque continuelle de la figure masculine qui, parfois, devient réelle ou presque et a une identité parallèle à la sienne Les musiciens sont de véritables personnages, présents sur scène, dans le fond, la plupart du temps hors de la lumière des projecteurs, évanescents, noirs, comme dans un film. C’est le cinéma qui a inspiré cette mise en scène et le choix de montage du spectacle.

 

Le cœur de l’histoire réside néanmoins dans le chant, véritable moment de dévoilement de l’âme et de confession intime de l’héroïne. Les chansons, toutes originales, ont été composées par Daniele De Luca et Ivana Messina.

 

Rouge Caféine utilise un langage contemporain au sens où le spectacle est une recherche sur diverses formes de langage qui s’entrecroisent de façon contemporaine. C’est une réflexion sur les différents plans narratifs dans lesquels la narration proprement dite se fond avec la danse et le chant. Le résultat est un emboitement de messages divers qui reproduisent  la condition des êtres humains, destinataires inconscients de messages, annonces, sons qui sont transmis et divulgués simultanément dans un intervalle de quelques minutes.

 

Rouge Caféine vise à donner la sensation que plusieurs niveaux se superposent, ménageant malgré tout un espace unique et intangible aux sensations poétique et oniriques qui, au théâtre comme dans la vie, sont toujours destinées à prévaloir.

 

Sur la scène sont disposées deux boîtes rouges, un téléviseur, une lampe, un chariot, quelques costumes disposés sur les côtés et une série de lumières qui de temps à autre délimitent les lieux   intérieurs et extérieurs dans lesquels se déplacent personnages et musique.

 

Photos:  © Angelo Bellotti - © Franco Borrelli

 

Costumes: Annapaola Brancia d'Apricena

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En

Montreuil

France

This is a Black Spring Graphics Studio Site

© 2015 Kulturscio'k

+33 (0) 642811630

+39 3313978891

+39 3470537900

info@kultursciok.com

 

Skype: sinisca

 

 

STAY IN TOUCH

 

 

News

Artists willing to stay and create, we offer the possibility to apply for a few days artists residency in our factory space in Domicella. The theme of the open call is burning art through art, projects having something very urgent to explore and something very powerful, are welcome to apply for the residency; please write us at : info@kultursciok.com

 

NEWS ARCHIVE